Le voleur de sandwichs d'André MAROIS (auteur) et Patrick DOYON (illustrateur)

 

La Pastèque, 2014 – 168 pages. – 15 €

 

Ce lundi, Marin découvre avec stupéfaction à l'heure du déjeuner que quelqu'un a dérobé son sandwich pendant qu'il était en classe. Il faut dire que sa mère confectionne d'excellents sandwichs, garnis d'une mayonnaise qu'elle monte elle-même. Marin établit une liste de suspects et met au point un système d'alarme en cas de vol. Peine perdue, le déjeuner disparaît à nouveau. Il se décide à en parler au directeur - qui lui apparaît comme un nouveau voleur potentiel.

 

Cette enquête farfelue en milieu scolaire fonctionne très bien, notamment grâce à une complémentarité réussie entre le texte et les abondantes illustrations. Caricaturales, anguleuses, vivantes, bourrées de détails, celles-ci jouent le jeu de l'accentuation de la dramaturgie en étant très expressives, tout en soulignant le côté décalé par des perspectives personnelles. La narration à la première personne s'agrémente de quelques mots de québecois. On s'attache vite à Marin et à sa quête obsessionnelle du coupable. Pétillant et réjouissant. 8 ans. (M.D. et L.-L.D.)

 

Hebdo des notes - &&& 17/03/2015

 

 

 

Prix  LIVRENTÊTE  2016  -  Catégorie "PREMIERS ROMANS" (8 - 10 ans)