Mots rumeurs, mots cutter de Charlotte BOUSQUET (scénario) et Stéphanie RUBINI (dessin)

 

Gulf Stream Editeur-2014 – 72 pages – 15 €

 

Qui va sortir avec le beau Mattéo ? Léa ou Solveig ? Petits mots échangés en cours et papotages à l’entour ; c’est Léa qui gagne sans que Solveig en soit vraiment affectée. L’idylle va son train en attendant d’aller plus loin. C’est de leur âge, comme la soirée fofolle entre filles où –pari stupide- Léa fait un strip-tease. Sa photo « capturée » par Lola - jeu pervers- circule sur les écrans. C’est l’enfer pour l’adolescente humiliée. Qui va oser s’opposer ?

 

Le scénario relève hélas du fait divers. Il sonne juste, comme est juste la peinture, en quelques traits, des adolescents mis en scène. Le découpage théâtral de ce roman graphique n’est pas sans évoquer les jeux de rôles à fin de prévention : il en a l’efficacité tout en échappant aux schématisations du genre. Les personnages sont crédibles, les dialogues efficaces et le point de vue de la victime, narratrice, dénué de pathos, a la force du constat. La dessinatrice donne chair à ce problème de société inquiétant en des vignettes croquées sur le vif, sans esthétisme, comme s’il s’agissait d’un reportage. De quoi faire réfléchir.

 

Hebdo des notes - &&& 14/10/2014

 

 

 

Prix  LIVRENTÊTE  2016  -  Catégorie "BANDES DESSINEES JUNIORS" (à partir de 12 ans)